Portraits du jury 2022: Marc-André Jetté

Publié le 10/03/2022
Président du jury 2022: Marc-André Jetté
Par
Les Lauriers,
La mission des Lauriers est de valoriser la gastronomie québécoise en couronnant ce que l’industrie considère comme ses meilleurs acteurs.

Marc-André Jetté

Président du jury 2022

Chef et propriétaire Hoogan et Beaufort, Marc-André le traiteur et Boucherie Édouard et Léo

Quelles sont tes actualités pour 2022 ? Raconte-nous tes projets.
Beaucoup de choses ont changé. En 2021, j’ai racheté mon associé dans mon entreprise et inclus ma conjointe. J’ai aussi revu ma manière de travailler. J’ai démarré une boucherie pour donner coup de main aux producteurs et rester proche de ma clientèle. J’ai acquis de nouvelles compétences et une meilleure compréhension de quoi faire lorsque les restos sont fermés. Dans ce nouveau rôle, je suis un peu moins aux fourneaux et un peu plus dans la logistique, ce qui est très intéressant. Mon côté entrepreneur évolue!

Comment as-tu vécu la pandémie ? Penses-tu qu’il y aura des changements au sein du milieu de la gastronomie avant et après ? Penses-tu que la pandémie aura aussi eu des effets positifs ?
La pandémie m’a fait réfléchir au métier, à comment on cuisinait, comment on apprêtait les denrées. Je me suis rapproché de mes fournisseurs. J’en étais déjà proche mais de la à leur parler tous les jours pour maximiser chaque produit, pour que tout le monde en sorte gagnant. On a trouvé des solutions, la boucherie en est une. Ça aide des producteurs qui allaient perdre leur production et des clients qui veulent trouver la même qualité de viande qu’au resto.

En 2022, de quoi la gastronomie québécoise a-t-elle le plus besoin ?
De restabiliser ses équipes en cuisine et de redorer le métier de restaurateur/cuisinier/ serveur. Nous avons besoin d’une clientèle à l’écoute, patiente vis à vis de tous les changements que l’industrie a vécu. C’est loin d’être terminé. Le manque de main d’œuvre est là pour plusieurs années encore. Nous avons besoin d’avoir une réflexion complète sur comment on met de l’avant nos restos, comment la clientèle est servie, si on veut pérenniser cette industrie incroyable.

Ta plus belle découverte de l’année ? C’est permis d’en mentionner plusieurs !
Je me suis rapproché de plusieurs chefs que je connaissais mais de qui je suis devenu très proche. On a partagé nos problèmes et on réalise comment on est pareils, avec la même passion et les mêmes problèmes. Je me sens tellement heureux de les connaitre tous et de pouvoir échanger avec eux avec honnêteté. On était chacun de son côté avant mais il est temps d’arrêter de travailler chacun seul et de travailler ensemble.

Quels étaient les critères pour choisir le jury de cette année ?
J’en ai parlé longuement avec Christine. Je voulais sortir de ce qu’on a toujours eu comme jury avant. Pour moi, il y a plein de gens qui gravitent autour de notre industrie, des clients qui sont devenus amis, des passionnés qui comprennent comment est la restauration du côté clients. Des gens en qui j’ai confiance, qui font deux ou plus de restos par semaine. Je ne voulais pas avoir juste des gens de la restauration mais aussi des personnes qui vont avoir des réflexions réelles sur qui devrait être mis de l’avant dans les choix cette année.

Prenez part au dialogue

Joignez la brigade des Lauriers