Hommage à la solidarité

Publié le 11/06/2021
hommage à la solidarité - Prix Lauriers
Par
Les Lauriers,
La mission des Lauriers est de valoriser la gastronomie québécoise en couronnant ce que l’industrie considère comme ses meilleurs acteurs.

Texte et œuvre d’art par Elisabeth Cardin, propriétaire du Restaurant Manitoba. Cet hommage à la solidarité dans le milieu de la gastronomie québécoise a été lu par Emmanuel Bilodeau lors du Gala des Lauriers le 24 mai 2021.

Nous t’avions sans doute un peu oubliée, enivrés par le rythme fou de nos vies, trop affairés à maintenir l’équilibre fragile, celui dont nous avons besoin pour avancer sur la corde raide de nos métiers respectifs. Nous avions sans doute oublié que tu étais là, sous nos pieds, étendue patiemment, comme un filet prêt à attraper le funambule qui chute.

Tout ce temps-là, tu veillais sur nous avec amour. Alors que nous vivions l’un des bouleversements les plus importants de nos petites histoires personnelles et de notre grande histoire commune, tu attendais, déterminée à nous transmettre tout ton courage.

Toi, tu ne nous avais pas oubliés.

Cette année, le vent a soufflé très fort et nous a exigé de changer de cap. Grâce à ton immense force, nous avons compris que même si nous n’avions pas prévu ce revirement soudain, la nouvelle direction que nous venions de prendre nous mènerait certainement à un lieu fertile et lumineux. Nous avons regardé derrière nous, avons observé avec fierté le chemin parcouru et appréhendé le chemin qu’il nous reste à tracer. Grâce à toi, nous avons décidé d’avancer obstinément vers l’espoir.

Cette année, nous aurons prononcé ton nom haut et fort comme jamais auparavant. Ton nom qui nous rappelle à nos certitudes collectives. Ton nom qui résonne en nous comme une promesse de meilleurs jours.

Tu t’appelles solidarité.

Nous, les artisans de la gastronomie québécoise : producteurs, commerçants, artisans, serveurs, sommeliers, fermiers, philosophes et penseurs, avons été durement secoués par les multiples vagues pandémiques et les décisions houleuses de l’État. Cette crise a mis en évidence toute la fragilité de la toile que nous formons ensemble. Mais n’est-il pas vrai que c’est lorsqu’on ébranle une structure fragile que parvient à naître la plus belle des résilience ?

Parce que tu nous rappelles que nous sommes faits d’amour, de créativité et d’empathie. Parce qu’à travers toi, nous réalisons que nos métiers sont essentiels pour le maintien de l’équilibre du monde, pour la survie de nos écosystèmes humains et naturels, pour la transmission des connaissances aux générations futures et pour le partage du simple plaisir d’être en vie: cette année, c’est à toi que nous rendons hommage.

Nous as-tu vu aller ? Nous avons créé des marchés fermiers éphémères, des levées de fond pour s’entraider les uns les autres ; nous avons cuisiné pour les travailleurs de la santé et pour les familles moins chanceuses que nous; nous avons organisé des corvées collectives, des collaborations, de la récupération d’aliments, des manifestes pour la promotion de l’alimentation locale et saisonnière. Nous as-tu vu, guidés par nos esprits créatifs, par notre résilience nordique et par ta force vive, inventer des miracles ?

À ceux qui n’ont pas su traverser la crise, sachez que nous sommes tellement fiers de vous et que nous nous rappellerons à jamais de votre apport à la communauté. Aux autres, qui ont ouvert leurs portes courageusement, dans l’incertitude la plus totale, nous vous accueillons tendrement.

Le monde d’avant était loin d’être parfait : il y avait les inégalités salariales, la compétition, les trop longues journées de travail, le manque d’énergie pour s’investir dans des causes sociales, le manque de temps pour jardiner et pour prendre soin de nos familles. Laissons derrière ce qui nous rendait malheureux et profitons-en pour aménager le monde que nous avons envie de voir exister. Cette crise est comme un rude hiver, difficile à traverser. Mais elle annonce aussi le plus joyeux des étés.

Longue vie à notre culture multiple, à notre territoire émouvant, à nos quatre saisons, à notre amour des choses véritables, à notre ouverture à l’autre et à tous ces liens essentiels qui nous unissent et nous solidifient.

Longue vie à notre résilience,

Longue vie à notre gastronomie,

Et toi, belle solidarité, nous te promettons de ne plus jamais t’oublier.

Prenez part au dialogue

Joignez la brigade des Lauriers