Alienum phaedrum torquatos nec eu, vis detraxit periculis ex, nihil expetendis in mei. Mei an pericula euripidis, hinc partem.

Restaurant
de l'année

Mon Lapin

-

Montréal

Ouvert en mars 2018 dans la Petite-Italie, à Montréal, Le bar à vins Mon Lapin est l’un des derniers projets de la famille Joe Beef. Le chef exécutif et copropriétaire Marc-Olivier Frappier, en compagnie de la chef de cuisine Jessica Noël, y proposent une cuisine impeccable à partager entre amis. La carte des vins, également remarquable, est l’œuvre de la sommelière Vanya Filipovic.

×

Battuto

-

Québec

Élu meilleur nouveau restaurant au Canada par le magazine En Route d’Air Canada en 2017, Battuto a aussi intégré le classement Canada’s 100 Best restaurants en 2018. Depuis ses débuts très remarqués, ce petit établissement situé dans la basse ville de Québec ne désemplit pas. Le chef Guillaume St-Pierre et le chef pâtissier Paul Croteau s’inspirent de la cuisine italienne, alors que Pascal Bussières et Amélie Pruneau complètent l’expérience du côté du service et de la sommellerie.

×

Candide

-

Montréal

En plus de cuisiner les plantes de son propre potager, le chef John Winter Russell se fait un devoir de n’utiliser que des produits locaux dans ce restaurant situé dans un ancien presbytère de Griffintown, à Montréal. Ouvert en 2015, Candide offre une cuisine de saison avec quelques dérogations rendues possibles grâce aux cannages et fermentations que l’équipe prépare en grande quantité lors de la belle saison.

×

Côté Est

-

Kamouraska

Dans le presbytère au cœur du village de Kamouraska, Côté Est, avec sa terrasse plongeant sur le fleuve Saint-Laurent, est une adresse qui invite à la pause gourmande. Le chef Kim Côté et sa complice Perle Morency proposent une cuisine de saison, mettant à l’honneur les produits du Bas-Saint-Laurent, et qui s’accompagne d’une remarquable carte des vins d’importation privée.

×

Elena

-

Montréal

Ouvert au début 2018, ce restaurant de St-Henri, à Montréal, est tenu par Marley Sniatowsky, Ryan Gray et Emma Cardarelli, l’équipe qui est aussi derrière le restaurant Nora Gray. Centré sur 3 éléments simples - café, pizza, vin -, l’endroit mise sur une petite carte de recettes d’Italie, fabriquées avec beaucoup d’amour avec des ingrédients d'ici, par une équipe d’ici pilotée par la chef de cuisine Janice Tiefenbach.

×

Faux Bergers

-

Baie-Saint-Paul

C’est dans la maison du Migneron de Charlevoix qu’est né, à l’été 2017, le Faux Bergers, restaurant créé par les chefs Émile Tremblay et Sylvain Dervieux et la boulangère Andréanne Guay. Venant compléter la mission du fromager et vigneron, l’endroit propose une cuisine en phase avec le magnifique décor extérieur et le troupeau de brebis qui peuple ce domaine de Baie-Saint-Paul.

×

Hoogan et Beaufort

-

Montréal

Ouvert à la fin de 2015 par le chef propriétaire Marc-André Jetté, le Hoogan et Beaufort offre un décor spectaculaire, avec des plafonds de 28 pieds de haut qui rendent hommage à l’histoire de ce bâtiment industriel des Shops Angus, à Montréal. La cuisine mise sur les produits locaux, souvent préparés sur le magnifique feu de bois ouvert sur la salle à manger.

×

Le Mousso

-

Montréal

Avec sa cuisine à l’image de sa personnalité artistique, unique et créative, le chef Antonin Mousseau-Rivard a fait de son restaurant Le Mousso, situé à Montréal, l'un des restaurants gastronomiques les plus surprenants de la métropole. Les produits locaux y sont à l’honneur et sont transformés en véritables tableaux.

×

Manitoba

-

Montréal

Dans un secteur isolé du Mile-Ex, Manitoba a ouvert en 2014. Fondé par Elisabeth Cardin et Simon Cantin, le restaurant mise sur une cuisine de territoire exclusivement locale et exécutée par le chef Simon Mathys. En plus d’offrir l’une des belles terrasses de la ville, le restaurant organise les Wine Pairing Battles, des repas opposant deux maisons d’importations privées, qui sont devenues un incontournable de la maison.

×

Monarque

-

Montréal

Le Monarque a ouvert ses portes en automne 2018, au coeur du Vieux-Montréal, après plusieurs années de préparations du duo père-fils Richard et Jérémie Bastien. Ce magnifique établissement propose aux convives deux ambiances - d’un côté un menu de type brasserie, et de l’autre la salle à manger, plus gastronomique.

Chef
de l'année

Stéphane Modat

-

Restaurant Champlain, Québec

Cela fera bientôt 19 ans que le chef Stéphane Modat s’est établi au Québec, après avoir fait ses armes dans des grands étoilés Michelin d’Europe. En deux décennies, ce passionné de cuisine et de chasse a su s’imposer comme l’une des figures émérites de la gastronomie québécoise. Il commande aujourd’hui les cuisines de l’hôtel Fairmont - Le Château Frontenac et vient de publier l’ouvrage Cuisine de Chasse.

×

Emma Cardarelli

-

Montréal

Après avoir fait ses classes avec les équipes du groupe Joe Beef, Emma Cardarelli brille aujourd’hui en tant que chef exécutive et copropriétaire du Nora Gray et du plus récent Elena, deux établissements très respectés de la scène gastronomique montréalaise. Son style s’inspire de la cuisine italienne, exécutée avec talent et sensibilité.

×

Pierre-Olivier Ferry

-

Jardins de Métis, Grand-Métis

Cela fait 13 ans que Pierre-Olivier Ferry travaille aux Jardins de Métis. Y occupant plusieurs postes, dont celui de chef de la cuisine des jardins, il propose une cuisine à l’esthétisme remarquable faisant ressortir les produits gaspésiens ainsi que les plantes et les fleurs fraîchement cueillies.se donnant comme mission de valoriser son patrimoine comestible dans son restaurant Chez St-Pierre, situé au Bic.

×

Marc-André Jetté

-

Hoogan et Beaufort, Montréal

Chef propriétaire du restaurant Hoogan et Beaufort, dans le secteur des Shops Angus à Montréal, et de Marc-André le traiteur, Marc-André Jetté évolue en cuisine depuis l’âge de 12 ans en restauration. Sa cuisine, toute en finesse et basée sur des ingrédients de la plus grande qualité, a été plusieurs fois reconnue au fil du temps.

×

Vincent Dion Lavallée

-

La Cabane d’à côté, Mirabel

À la fois élève, ami et maintenant partenaire d’affaires du chef Martin Picard, Vincent Dion Lavallée évolue aux côtés de son mentor au fil des projets et des établissements. Depuis ses débuts comme stagiaire au Pied de Cochon, puis comme chef de cuisine à la Cabane à sucre du Pied de Cochon, c’est à l’ouverture de La Cabane d’à côté, dont il a orchestré tous les détails, qu’il a réellement pris son envol.

×

Simon Mathys

-

Manitoba, Montréal

Après un passage remarqué dans les restaurants Racine puis Accords, Simon Mathys pose ses casseroles en 2017 au Manitoba dans le Mile-Ex. Depuis, il y exécute une cuisine réfléchie et porteuse de sens, inspirée de notre histoire et de notre territoire, et dont les ingrédients sont exclusivement locaux.

×

Olivier Perret

-

Renoir, Montréal

Avec une formation classique et des expériences dans les grandes tables de France, de Chicago et de Washington, c’est à Montréal qu’Olivier Perret a choisi de s’établir, y trouvant le parfait équilibre entre la rigueur de la cuisine française et la liberté de la cuisine à l’américaine. Au service des hôtels Sofitel depuis maintenant plus de 15 ans, c’est au Renoir qu’il exerce avec brio son métier de chef exécutif, proposant une cuisine aux influences françaises, mais avec un accent résolument québécois.

×

John Winter Russell

-

Candide, Montréal

Ontarien d’origine, John Winter Russell s’est fait remarquer lors de son passage au restaurant Van Horne. Par la suite, il ouvre le restaurant Candide où depuis, il travaille les produits de saison et exploite la richesse du terroir québécois avec précision et raffinement. En 2015, à l'Exposition universelle de Milan, il participe à la « soupe populaire » de Massimo Bottura.

×

Marie-Fleur St-Pierre

-

Mesón, Montréal

Marie-Fleur St-Pierre s’est forgé une solide réputation aux fourneaux du restaurant Tapéo dans Villeray. Elle y propose une cuisine aux accents espagnols qu’elle a déclinée en version familiale dans son plus récent restaurant Le Mesón, ouvert depuis 5 ans. Elle a aussi écrit deux livres de cuisine et piloté une émission de télévision.

×

Émile Tremblay

-

Faux Bergers, Baie-Saint-Paul

Après un passage dans les cuisines de bonnes tables de la Capitale nationale (Le Cercle, Légende par la Tanière, Le Renard et la Chouette) Émile Tremblay quitte la ville pour s’installer à la lisière d’un champ dans son casse-croûte de terroir, Faux-Bergers. Avec son ami, le chef Sylvain Dervieux, il y concocte une cuisine haut de gamme et instinctive, souvent cuite au feu de bois, inspirée du terroir charlevoisien.

Le Laurier
du public

Présenté par La Coop fédérée en collaboration avec LaPresse+

Ricardo

Animateur et entrepreneur renommé, Ricardo accompagne quotidiennement les Québécois dans leur cuisine grâce à son émission de télévision, son magazine, son site de recettes, ses livres, ses restaurants et sa ligne d’accessoires de cuisine.

×

Josée di Stasio

Avec son émission À la di Stasio, ses livres et sa vision d’une cuisine simple faite avec des produits frais, Josée di Stasio a inspiré toute une génération de Québécois. Auteure à succès, elle vient de publier son dernier ouvrage, A la soupe.

×

Stefano Faita

Stefano Faita, chef incontournable de la scène gastronomique montréalaise, est copropriétaire de trois restaurants à Montréal : Impasto, Pizzeria Gema et Chez Tousignant. Il est, par ailleurs, un grand communicateur culinaire notamment à travers des émissions de télévision comme Kampaïou encore Arrive en campagnemais également à travers la publication d’ouvrages (In The Kitchenet Je cuisine italien).

×

Jonathan Garnier

Jonathan Garnier est chef cuisinier et co-proprétaire de l’école de cuisine La Guilde culinaire. Communicateur hors pair, il collabore avec de nombreux médias écrits, radiophoniques et télévisuels dont « Ça va chauffer ! » ou « Chef à la rescousse ».

×

Chuck Hughes

Chef propriétaire des restaurants Garde Manger et du Bremner à Montreal, Chuck Hughes est également animateur à Food Network et à Cooking Channel.

×

Martin Juneau

Figure de proue de la gastronomie québécoise, Martin Juneau est aujourd’hui à la tête de plusieurs établissements dont le restaurant Pastaga & vins nature, du bar laitier et foodtruck Monsieur Crémeux et de l’épicerie de quartier Le Petit Coin. Grand communicateur, il est la barre de nombreuses émissions de télévision comme Les menus Zeste signés Martin Juneau et La tag BBQ ou encore dernièrement dans Meilleur que le chef.

×

Normand Laprise

Acteur principal de la naissance d’une cuisine québécoise contemporaine, Normand Laprise est le chef-propriétaire des restaurants Toqué! et Brasserie T! à Montréal. Deux nouveaux projets marquent l’année 2019 pour le chef : une nouvelle succursale de la Brasserie T! , située sur la Rive-Sud, ainsi qu’un nouveau restaurant dans Parc-Extension, le Beau-Mont.

×

Louis-François Marcotte

Chef, restaurateur, et auteur de près d’une dizaine de livres de recettes, Louis-François Marcotte a fait un passage remarqué à la télévision avant d’accepter le poste de vice-président du volet restauration des restaurants La Cage – brasserie sportive.

×

Martin Picard

Devenu l’un des chefs les plus réputés du Québec après avoir inventé l’illustre poutine au foie gras, Martin Picard est le chef propriétaire du Pied de cochon, de La cabane à sucre Au Pied de cochon et de la Cabane d’à côté. Il s’est également fait connaître du grand public avec ses émissions, Martin sur la Route et Un chef à la cabane.

×

Daniel Vézina

Daniel Vézina est le chef propriétaire du restaurant Laurie-Raphaël, à Québec. Il communique également sa passion et ses connaissances de la cuisine comme animateur et chroniqueur. Il anime entre autres la populaire émission Les Chefs.

Révélation
de l'année

Présenté par la Société des Casinos du Québec

Benjamin Mauroy-Langlais

-

Le Petit Mousso, Montréal

Benjamin Mauroy Langlais est le chef du restaurant Le Petit Mousso, petit frère du Mousso, qui a ouvert en 2018. Avant cela, il a œuvré entre autres à La Salle à Manger, à l’Hôtel Herman, chez Automne Boulangerie et au Montréal Plaza. En 2018, dans le cadre de la compétition San Pellegrino Young chef, il a remporté le titre de « Meilleur jeune chef au Canada » et a été le premier québécois à participer à la finale mondiale des meilleurs chefs de moins de 30 ans.

×

Jérémie Conan

-

Hoogan et Beaufort, Montréal

Le chef Jérémie Conan est chef exécutif du Hoogan et Beaufort, où il évolue aux côtés de Marc-André Jetté depuis l’été 2018. Avant cela, il s’est fait remarquer lors de son passage à l’État-Major, restaurant apportez votre vin du quartier Hochelaga-Maisonneuve.

×

Gabriel Drapeau

-

McKiernan Luncheonette, Montréal

Gabriel Drapeau exerce au McKiernan Luncheonette. Son parcours l’a amené à explorer les différentes facettes du métier de chef. Il a ainsi travaillé au Joe Beef. Il a été chef privé pour Olivier Aubin-Mercier et Georges St-Pierre. Et il a même été aux fourneaux de Maison Publique.

×

Jessica Noël

-

Mon Lapin, Montréal

À sa sortie de l’ITHQ, Jessica Noël travaille au Vin Papillon. Récipiendaire d’une bourse de Relais & Châteaux, elle part ensuite en Europe où elle exerce entre autres à la Maison Pic, avant d’être prise chez Dan Barber où elle travaille pendant deux ans. Depuis son retour à Montréal, elle œuvre avec succès chez Mon Lapin.

×

Valentin Rouyé

-

Hoogan et Beaufort, Montréal

Orienté depuis son plus jeune âge par sa dent sucrée, Valentin Rouyé n’a jamais pensé faire autre chose que pâtissier. Il a appris les rudiments du métier avec son père Thierry qui est chef. Il passe par plusieurs maisons et travaille avec des chefs renommés, mais c'est chez M.Mme que sa carrière prend un tournant. Surprenants, ses desserts sont à la fois classiques et modernes. Il vient tout juste de quitter Hoogan et Beaufort pour de nouveaux projets.

Chef pâtissier
de l'année

Stéphanie Labelle

-

Pâtisserie Rhubarbe, Montréal

Après ses études à l’ITHQ, Stéphanie Labelle frappe à la porte de la maison parisienne Pierre Hermé où elle décroche un emploi d’un an. À son retour à Montréal, elle passe par plusieurs cuisines de restaurants, avant d’ouvrir en 2010 la pâtisserie Rhubarbe, qui devient rapidement une adresse incontournable pour les dents sucrées. Le comptoir Rhubarbe, version salée de la pâtisserie, prendra la place de celle-ci à son déménagement sur Laurier en 2017.

×

Paul Croteau

-

Battuto, Québec

Paul Croteau est passé par les grandes cuisines de la ville de Québec dont celle du Panache, avant de continuer son parcours comme chef pâtissier au restaurant Battuto où il réinvente des desserts classiques italiens, en plus d’être le maître des pâtes et du pain.

×

Ariane Maurice

-

Pâtisserie Bicyclette, Montréal

Dans sa charmante pâtisserie du quartier Rosemont-La-Petite-Patrie, Ariane Maurice prépare toutes sortes de pâtisseries dont des scones, des cakes et autres biscuits et sucreries. Mais ce sont surtout les tartes qui se déclinent au fil des saisons qui ont fait sa renommée.

×

Daniel Mongraw

-

Confetti Café & Glaces, Montréal

Sacré meilleur chef pâtissier 2018 du classement Canada 100 Best, Daniel Mongraw se distingue par ses desserts complexes aux saveurs contrastées. En poste jusqu’à tout récemment au Toqué !, il vient de lancer un nouveau projet, Confetti Café & Glaces, dans le Plateau Mont-Royal, à Montréal. Il y propose crèmes glacées aux déclinaisons recherchées et autres desserts qui font déjà jaser.

×

Gabrielle Rivard-Hiller

-

La Cabane sur le roc, St-Joseph-du-Lac

Ancienne pâtissière de la cabane Au pied de cochon, Gabrielle Rivard-Hiller a débuté en 2016 son propre projet: La Cabane sur le Roc. Dans son atelier de production de pâtisserie situé à St-Joseph-du-Lac dans les Laurentides, elle transforme le sirop d’érable produit dans sa petite cabane à sucre en différentes déclinaisons sucrées.

Boulanger de l'année

Jochen Niemand

-

Boulangerie Niemand, Kamouraska

La boulangerie Niemand est l’une des adresses qui ont contribué à façonner la réputation gourmande de Kamouraska. Le boulanger meunier allemand Jochen Niemand est tombé en amour avec la région, il y a 25 ans. Depuis, il confectionne avec grand soin des pains au levain avec une technique de panification allemande. Les farines utilisées sont issues de grains locaux, biologiques et sont moulues sur place.

×

Albert Elbilia

-

Boulangerie Merci la vie, Prévost

Ouverte en 2015 dans les Laurentides, la boulangerie Merci la vie est rapidement devenue un incontournable. Albert Elbilia et sa tribu proposent pains, viennoiseries et autres douceurs fabriquées à base de farines locales et biologiques. Quelques tables permettent, quand il y a de la place, de déguster un menu mettant à l’honneur les produits de saison. Un déménagement est prévu pour l’entreprise qui s’installera dans le village voisin.

×

Martin Falardeau

-

La Meunerie Urbaine, Montréal

Martin Falardeau cumule une longue expérience de boulanger (Le Fromentier, La Femme et le pain, Le Pain dans les voiles). Il ouvre en 2017 la Meunerie urbaine, une boulangerie artisanale de quartier dans Notre-Dame-De-Grâce. L’établissement s'approvisionne en grains locaux et biologiques, qui sont ensuite moulus sur place. S’étant distinguée dans plusieurs concours locaux et internationaux, sa baguette fait partie des meilleures au Québec.

×

Jeffrey Finkelstein

-

Hof Kelsten, Montréal

Jeffrey Finkelstein - Hof Kelsten, Montréal À voir son parcours dans les plus grandes cuisines de la planète (Noma, El Bulli, Per Se) Jeffrey Finkelstein ne se prédestinait probablement pas à la boulangerie. Mais les astres se sont alignés autrement. Après avoir testé ses talents de boulanger avec le four de sa mère, il ouvre en 2013 Hof Kelsten dans le Mile-End. Ses créations, produites à base de farines locales, suscitent l’engouement tant des restaurateurs que des amateurs de pains et de viennoiseries.

×

Seth Gabrielse et Julien Roy

-

Automne Boulangerie, Montréal

Automne Boulangerie, c’est la rencontre de Seth Gabrielse et de Julien Roy. Les deux comparses partagent la volonté de donner plus de place aux agriculteurs et artisans d’ici. En 2016, ils ouvrent leur boulangerie dans le quartier Rosemont-La-Petite-Patrie, où chacun de leurs pains est fabriqué avec des farines québécoises et biologiques.

Sommelier
de l'année

Véronique Rivest

-

Soif Bar à Vin, Gatineau

Véronique cumule les distinctions dans le monde de la sommellerie: en 2013 au Concours du Meilleur Sommelier du Monde, elle est la première femme à atteindre le podium en obtenant la 2e place. Elle a aussi remporté le titre de Meilleur Sommelier du Canada en 2006 et en 2012, en plus d’avoir été élue Meilleur Sommelier des Amériques en 2012. En 2014, Véronique Rivest ouvre SOIF bar à vin, à Gatineau.

×

Émily Campeau

-

Candide, Montréal

Issue d’une famille de cuisiniers, Emily Campeau pensait faire sa carrière dans la même lignée. Elle se forme donc en cuisine, avant de partir vivre à Paris où, tombant en amour avec le vin nature, elle troque le couteau pour le limonadier. De retour à Montréal, elle s'est jointe à l’équipe du restaurant Candide, dans lequel elle a géré une carte des vins qui privilégie les bouteilles faites dans le respect de la nature. Mais son goût du voyage l'a depuis peu rattrapé et guidé vers d'autres aventures internationales.

×

Véronique Dalle

-

Moleskine, Montréal

Ancienne musicienne et sommelière au Pullman pendant 13 ans, Véronique Dalle est co-propriétaire du restaurant Moleskine. Elle y gère la salle et s’occupe de la carte des vins et des accords. Elle a aussi évolué pendant six ans dans le corps professoral de ITHQ, formant toute une génération de sommeliers. Aujourd’hui, on la surnomme dans l’industrie “la sommelière des sommeliers”.

×

Vanya Filipovic

-

Le Vin Papillon, Montréal

Avec une mère sommelière et un père chef, Vanya Filipovic est tombé dedans lorsqu’elle était petite. Aujourd’hui, cette sommelière rigoureuse et passionnée est responsable de la carte des vins de trois établissements réputés de la métropole : le Joe Beef, Vin Papillon et le Bar à Vin Mon Lapin. Elle est aussi copropriétaire d’une maison d’importation privée : Importations Dame-Jeanne.

×

Carl Villeneuve Lepage

-

Toqué!, Montréal

Sacré meilleur sommelier du Canada en 2017, Carl Villeneuve Lepage fait partie des rares sommeliers au Québec à avoir pris part au Concours du Meilleur Sommelier du Monde. En dehors des compétitions, il exerce avec talent son métier au restaurant Toqué !

Mixologue ou bartender
de l'année

Émile Archambault

-

Le Petit Mousso, Montréal

Responsable de la carte des cocktails des restaurants Le Mousso et Le Petit Mousso, Émile Archambault s’est distingué pour avoir figuré parmi les 6 finalistes de la compétition Made with Booze pour laquelle il a terminé 3e en 2017 et 2e en 2018. Sans complètement délaisser le monde de la mixologie, il quittera prochainement l’équipe du Mousso pour se consacrer au vignoble qu’il vient d’acheter. À suivre.

×

Kate Boushel

-

The Atwater Cocktail Club, Montréal

Kate Boushel fait partie du club restreint, mais soudé des femmes bartender au Québec. Elle a passé par plusieurs établissements, dont Decca 77 et le bar Le Mal Nécessaire, avant d’exercer son talent au Atwater Cocktail Club. L’un de ses cocktails signature, Le Dominion, a été sacré Canada’s Next Great Cocktail par le magazine En Route. Elle fait également partie des quatre finalistes régionales de Speed Rack Canada.

×

Fanny Gauthier

-

Ateliers & Saveurs, Montréal et Québec

Fanny Gauthier est créatrice de cocktails et fondatrice d’Ateliers & Saveurs, une école qui réunit sous le même toit cours de cuisine, de mixologie et de dégustation de vins. Communicatrice talentueuse, elle est aussi chroniqueuse cocktails à la Radio de CIBL et au 105.7. Elle a également publié un livre de recettes de cocktails en octobre 2017.

×

Manu Ruiz

-

Le Royal, Montréal

Avant d’être bartender et gérant du Royal sur Le Plateau-Mont-Royal, Manu Ruiz a occupé le poste de chef barman à L’Assommoir Notre-Dame. Au cours de l'année 2018, il a participé à plusieurs compétitions, dont Bacardi Legacy, où il a terminé 3e à la finale provinciale. Il a récemment gagné Bulles, Whisky & cie Québec 2019. Il est également ambassadeur pour la Maison Sivo.

×

Julien Vézina

-

Hono Izakaya, Québec

Julien Vézina est bien connu de l’industrie de la mixologie dans la capitale nationale. Il a exercé ses talents de bartender dans plusieurs bars de Québec dont l’Atelier, le Bureau de Poste et l’Entrepôt, à Montréal. En 2018, il ouvre avec trois partenaires Hono Izakaya, un restaurant japonais dans lequel il conçoit la carte des cocktails. Il a également participé à plusieurs compétitions de cocktails locales et de niveau international.

Prix du
service en salle

Présenté par Lightspeed

Denis Lessard

-

Le Serpent, Montréal

Installé dans le quartier Griffintown, dans un vieux bâtiment industriel, le Serpent se décrit comme une brasserie contemporaine aux accents italiens. Denis Lessard y exerce comme maître d’hôtel depuis l’ouverture en 2014. Grâce à lui et son équipe, la justesse et l’amabilité du service en salle sont à l’avant-plan des qualités de l’établissement.

×

Arielle Bernard et Mélanie Blanchette

-

Bouillon Bilk, Montréal

Depuis ses débuts, le Bouillon Bilk compte sur Arielle Bernard et Mélanie Blanchette. Respectivement gérante et co-propriétaire, elles sont le pilier du service et de l’accueil de la réputée adresse du boulevard Saint-Laurent, qui accueille des gens d’affaires et une clientèle plus artistique à la sortie des salles de spectacles avoisinantes.

×

Pascal Bussières

-

Battuto, Québec

Il aura fallu plusieurs détours à Pascal Bussières pour arriver en restauration. C’est autour d’une bière à La Barberie, où il travaillait à l’époque, qu’il rencontre Paul Croteau et Guillaume St-Pierre qui deviendront ses nouveaux partenaires d’affaires. Avec eux, il ouvre en 2017 Battuto où il accueille de mains de maître une clientèle aussi abondante qu’enthousiaste.

×

Ariane Lacombe

-

Le Réservoir, Montréal

Depuis 2002, La Brasserie Le Réservoir est une adresse bien connue des Montréalais amateurs de bières de microbrasseries et de petits plats en mode bistro. En 2016, le lieu a une deuxième vie avec l’arrivée de l’ancienne équipe du feu restaurant Hôtel Herman. Elle propose aujourd’hui une cuisine inventive et abordable, servie avec la gentillesse et le professionnalisme d’Ariane Lacombe.

×

Rolande Leclerc

-

Restaurant Initiale, Québec

Grande dame de la scène de gastronomie de la Capitale-Nationale, Rolande Leclerc est copropriétaire du restaurant Initiale. Elle assure que le service de son établissement respecte les plus hauts standards de qualité de son industrie avec passion et doigté.

Food truck
de l'année

Grumman'78

-

Montréal

Le Grumman 78, installé dans un vieux camion dont la carrosserie a soufflé ses 40 ans l’an dernier, est l’un des plus vieux routards et réputé comme le grand précurseur de la cuisine de rue contemporaine à Montréal. Proposant une cuisine très librement inspirée du Mexique, on y déguste des tacos “banh mi” ou végétariens aux champignons ou au fromage feta.

×

Crémy mobile

-

Montréal

Crémy mobile est la version roulante de Crémy, la pâtisserie de Rémy Couture située sur l’avenue du Mont-Royal, dans le Plateau à Montréal. Avec son look vintage et les uniformes rigolos de l’équipe aux commandes du camion, le Crémy mobile se spécialise dans les beignes tous plus décadents les uns que les autres, dont la fameuse roue de tracteur maison.

×

Das Food Truck

-

Montréal

Fondé par Annie Clavette et de Stefan Jacob, Le Das Food Truck est le tout premier camion à l’origine d’une famille aujourd’hui fort nombreuse. Comprenant le Schnitzel Truck, avec un menu aux saveurs allemandes, le Burger Truck et le Bacon Truck, Das Food Truck a au fil des ans accumulé plusieurs prix pour ses poutines et ses burgers gourmands et décadents, mais fabriqués avec des ingrédients de haute qualité.

×

El Gordito

-

Québec

El Gordito est le tout premier Taco truck de la ville de Québec. Opéré par le chef Étienne Nadeau et sa sympathique équipe, le camion vert propose une gamme de tacos variée, pimentée et colorée. Il fait partie de la famille du foodtruck Les Recettes Paumées.

×

Mi Corazón

-

Montréal

Le camion de cuisine de rue Mi Corazon propose une expérience à la mexicaine. Fondé en 2015 par le chef Rafael Martinez et Rami Chahwan, le camion sert de délicieux tacos, ceviches, sopa de tortilla et même une poutine au chili. Les deux comparses ont aussi mis au point des sauces piquantes, préparées avec amour au QG du camion, dans Rosemont à Montréal.

Producteur
de l'année

Présenté par l’Union des producteurs agricoles

Suzanne Dufresne et Daniel Gosselin

-

Au Gré des Champs, Saint-Jean-Sur-Richelieu

En 1989, Suzanne Dufresne et Daniel Gosselin rachètent la ferme laitière familiale Gosselin. Avec le temps, ils se tournent vers la production biologique, mais doivent aussi trouver un moyen de la valoriser et de la rentabiliser. Ils se lancent donc dans la fabrication de fromages au lait cru. Depuis 2000, ils proposent des fromages qui reflètent le terroir et qui évoluent... au gré des champs.

×

Alexandre Aubin

-

Gaspor, Saint-Jérôme

Dans les Basses-Laurentides, Alexandre Aubin a repris en 2004 avec son frère Nicholas, le flambeau de Gaspor, l’entreprise familiale. Il a adapté le savoir-faire développé depuis plus de 40 ans par ses parents, qui élevaient des porcs, pour en faire un élevage de porcelets de lait. Le soin donné aux animaux et l’alimentation exclusivement au lait procurent une viande reconnue et appréciée dont la réputation dépasse déjà nos frontières.

×

Patrice Fortier

-

La Société des plantes, Kamouraska

Artiste visuel de formation, c’est dans un esprit de travail empreint de poésie que Patrice Fortier produit sur sa terre à Kamouraska des semences de variétés rustiques, parfois inusitées, adaptées au climat nordique.Se décrivant comme “une agence de rencontre entre les semences et les jardiniers”, il oeuvre au maintien de la biodiversité et à la valorisation de notre patrimoine végétal.

×

Gérard Mathar

-

Gaspésie Sauvage, Douglastown

Champignons, fleurs, herbes, petits fruits ou encore algues : tout ce que cueille et transforme Gérard Mathard est sauvage. Basé en Gaspésie, ce coureur des bois parcourt terre, rivages et forêts pour récolter ce que le Québec offre de meilleur, mais toujours dans le respect des milieux et de leur fragilité. On trouve ses trésors tant sur les grandes tables, qu’en petits pots vendus à différents commerces de la province.

×

Fernande Ouellet

-

Rusé comme un canard, Granby

Fernande Ouellet fait partie de ces néoruraux qui, après avoir quitté la ville, se mettent à l’agriculture. Depuis 2011, avec son conjoint, Francis Laroche, elle élève de manière traditionnelle des oies et des canards dont les viandes et les foies gras se retrouvent dans les assiettes des plus grands restaurants du Québec. Hyperactive et engagée, Fernande Ouellet est sur mille projets à la fois, mais tous ont l’objectif de valoriser notre territoire et d’améliorer les conditions de vie et de travail des agriculteurs.

Artisan
de l'année

Michael Marler et Véronique Hupin

-

Domaine Les Pervenches, Farnham

Situé dans les Cantons-de-l’Est, le petit domaine de 3 hectares a tout d’un grand. Pionnier dans la culture de cépages européens au Québec, le domaine des Pervenches a été fondé par Michael Marler et Véronique Hupin. Le couple produit des vins biologiques produits en biodynamie qui font le bonheur des amateurs de vins québécois.

×

Matthieu Beauchemin

-

Domaine du Nival, Saint-Louis

Malgré son jeune âge avec une première vendange en 2014, le Domaine du Nival a déjà une réputation bien établie. Fondé par Matthieu Beauchemin et son père Denis Beauchemin, le domaine est établi à Saint-Louis au bord de la rivière Yamaska. Ses vins, rouges et blancs, sont principalement issus de cépages européens, produits en biodynamie et en voie d’avoir la certification biologique.

×

Benoit Couillard

-

Brasserie Auval, Val-d’Espoir

Véritable phénomène brassicole des dernières années, Benoit Couillard a fait de la Brasserie Auval l’une des microbrasseries les plus populaires et appréciées des amateurs de bière. Situé au milieu des champs à Val-d’Espoir en Gaspésie, Auval revendique des produits brassés à échelle humaine.

×

Chloé Gervais-Fredette

-

Les chocolats de Chloé, Montréal

Que ce soit au miel, au basilic ou encore à la lime, toutes les truffes de Chloé Gervais-Fredette sont préparées avec grand soin. Cette chocolaterie artisanale ouverte depuis une quinzaine d’années sur le Plateau Mont-Royal, à Montréal, est devenue un arrêt incontournable pour les amateurs de tablettes, bouchées et autres friandises chocolatées.

×

Nathalie Joannette

-

Fou du cochon, Sainte-Anne-de-la-Pocatière

Charcutière et cofondatrice de Fou du cochon, Nathalie Joannette prépare à Sainte-Anne-de-la-Pocatière des saucissons et autres cochonnailles biologiques et traditionnelles et développées dans le plus grand respect de la nature. Sa gamme la plus connue, les Six Pousses, se retrouve dans plusieurs commerces à travers le Québec.

Entreprise ou initiative
de l'année

Présenté par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

Fourchette Bleue

La certification Fourchette bleue, un programme mené par Exploramer depuis 2009, encourage les restaurants et les poissonneries à faire découvrir des espèces comestibles méconnues du Saint-Laurent, dans une perspective de développement durable et de protection de la biodiversité.

×

Arrivage

Anciennement connue sous le nom de CHEF 514, Arrivage est un réseau qui favorise les circuits courts, de la ferme à l’assiette. Fondé par Thibault Renouf, Arrivage est destiné aux professionnels de l’industrie, et met en relation les producteurs et éleveurs avec des acheteurs potentiels (restaurateurs, traiteurs, chefs, etc.) souhaitant promouvoir une agriculture durable et à échelle humaine.

×

La Transformerie

La Transformerie est une initiative d’économie circulaire développée par des amis: Guillaume Cantin, Bobby Grégoire, Thibault Renouf et Marie Gaucher. Collectant les produits invendus des commerces de détail, ils leur donnent une deuxième vie en les transformant en tartinades et autres produits en conserve afin de contribuer à enrayer le gaspillage alimentaire, au coeur de la mission de l’entreprise.

×

LOOP Mission

LOOP Mission L’équipe de LOOP ne recule devant rien pour éviter le gaspillage alimentaire. Cette entreprise d’économie circulaire récupère les fruits et légumes rejetés par l’industrie alimentaire pour en faire des jus pressés à froid. Quant au pain d’hier, ce n’est pas en croûtons qu’elle le transforme, mais en bière. Même ses propres résidus de pulpe de fruit deviennent des gâteries pour les chiens.

×

Zone Boréale

Zone Boréale est une initiative de positionnement stratégique orchestrée par la Table agroalimentaire du Saguenay – Lac-Saint-Jean. En collaboration avec des producteurs, restaurateurs, artisans et autres commerces, elle valorise le terroir nordique spécifique par différentes action et activités concertées. Elle permet ainsi de faire découvrir les richesses du garde-manger boréal.

Prix du rayonnement
de la culture culinaire

Présenté par l'ITHQ

David McMillan et Frédéric Morin

Véritables superstars de la gastronomie montréalaise, David McMillan et Frédéric Morin ont fait de leur premier restaurant Joe Beef, une institution et l’un des restaurants québécois les plus renommés au-delà de nos frontières. En 2018, le duo a fait paraître un ouvrage intitulé “Survivre à l’apocalypse” où ils présentent leur univers gastronomique, et les moyens de composer avec les mille et un maux de la société d’aujourd’hui.

×

Caribou

Projet un peu fou à l’heure où le numérique prend de plus en plus de place, Caribou est un magazine traditionnel publié sur papier. Porté par trois passionnées, Audrey Lavoie, Véronique Leduc, Geneviève Vézina-Monplaisir, le magazine s’intéresse à la culture culinaire québécoise. Depuis 2014, 9 numéros sont déjà parus, abordant différents thèmes tels que nos origines, le vin québécois ou la dimension artistique de l’univers gastronomique.

×

Michel Lambert

Michel Lambert a sillonné les différentes régions de la province et a épluché les archives locales afin de dresser un portrait global de notre histoire culinaire. Les cinq tomes de l’Histoire de la cuisine familiale du Québec, véritables ouvrages de référence, sont le legs de ce travail colossal.

×

Martin Picard

Devenu l’un des chefs les plus réputés du Québec après avoir inventé l’illustre poutine au foie gras, Martin Picard est le chef propriétaire du Pied de cochon, de La cabane à sucre Au Pied de cochon et de la Cabane d’à côté. Il s’est également fait connaître du grand public avec ses émissions, Martin sur la Route et Un chef à la cabane.

×

Élise Tastet

-

tastet.ca

Tombée dedans quand elle était petite, Élise Tastet a grandi dans l’univers de la restauration. Accompagnant son père Jean-Philippe, critique de restaurants depuis 25 ans, elle a développé une passion pour l’univers de la restauration. En 2016, elle crée le site tastet.ca, un guide de référence pour les bonnes adresses gourmandes de plusieurs régions du Québec, qui est aujourd’hui une référence en la matière.

Évènement gastronomique
de l'année

Foodcamp

-

Québec

Depuis 2011, Foodcamp se veut un rendez-vous culinaire où chefs, restaurants, producteurs et foodies partagent leur passion pour la gastronomie. Tenu au grandiose château Frontenac, à Québec, l’événement propose durant deux jours des ateliers-conférences de grands chefs. Il intègre aussi un marché public rassemblant 30 exposants, accessible au public.

×

Le Goût du grain /A Taste for Grain

-

Montréal

Du semencier, au boulanger en passant par les producteurs, meuniers et brasseurs, l’événement rassemble l’ensemble de la communauté du grain. Initié en 2016 par deux passionnés, Marc-André Cyr et Dominique Lalonde, ce rassemblement place au coeur des discussions les thématiques de la durabilité, de la provenance et de la qualité des grains.

×

Raw Wine

-

Montréal

Créé en 2012 à Londres, Raw Wine est devenu l’un des salons internationaux le plus importants pour la communauté des vins nature, biologiques et biodynamiques vinifiés de manière peu interventionniste. L’événement s’est tenu à Montréal pour une première édition en 2018 grâce à l’initiative d’Isabelle Legeron. Durant un jour et sous un même toit, il a rassemblé près d’une centaine de vignerons, chefs, sommeliers et amateurs de bons jus.

×

Women with Knives

-

Montréal

C’est par une série de démonstrations culinaires, de conférences et d’un souper gastronomique que cet événement organisé au sein du centre Phi, à Montréal, s’est donné la mission de mettre en lumière le travail des femmes dans le monde de la gastronomie grâce à l’intervention de cheffes telles que la Slovène Ana Ros ou Colombe St-Pierre.

×

YUL EAT

-

Montréal

Le festival YUL EAT fait rayonner la gastronomie québécoise auprès d’un large public autour de l’art culinaire. Déplacé en 2018 dans le Quartier des Spectacles de Montréal, ce festival conjugue dégustations, ateliers, tables rondes et démonstrations de chefs, et rassemble la communauté des professionnels de l’industrie.

Prix du
tourisme gourmand

Présenté par Tourisme Montréal

Jardins de Métis

-

Grand-Métis

Ce qui au départ n’était que le jardin d’une apprentie jardinière est devenu un véritable sanctuaire de plantes et de fleurs. Ouverts au public depuis 1962, les Jardins de Métis sont un arrêt incontournable pour les visiteurs de la Gaspésie qui s’intéressent autant à l’histoire, aux plantes, à l’art qu’à la gastronomie. Chaque été se tient le Festival international de jardins, le plus important festival du genre en Amérique du Nord.

×

Bergerie La Vielle Ferme

-

Cap Jaseux à Saint-Fulgence

Bergerie La Vielle Ferme, Cap Jaseux à Saint-Fulgence La Bergerie La Vieille Ferme est l’histoire de deux hyperactifs, Carmen Tremblay et Napesh Lapointe. Sur un site magnifique plongeant sur le fjord du Saguenay, le couple élève des moutons de terroir depuis 2002. Puis, il a successivement développé un jardin, un verger, un petit marché, un casse-croûte, des parcours découverte et comme il leur restait du temps, un écogîte s’est ajouté à l’offre de cette ferme familiale.

×

Cassis et Mélisse

-

Saint-Damien-De-Buckland

Situé dans la région de Chaudière-Appalaches, Cassis et Mélisse est une ferme et fromagerie qui met en lumière les savoir-faire de Gary Cooper, le chevrier, et d’Aagje Denys, la fromagère. La ferme accueille les excursionnistes pour des visites libres ou guidées avec dégustation de produits maison, dont leurs différents fromages affinés sur place et tous issus d’une agriculture biologique. Il est même possible de loger sur place dans L’appentis de la fromagère, un loft champêtre qui permet de découvrir toute la beauté de la région.

×

Le Fumoir d'Antan

-

Havre-aux-Maisons

Dans le décor exceptionnel d’une ancienne boucannerie des Îles-de-la-Madeleine, Le Fumoir d’Antan garde bien vivante la méthode ancestrale du boucanage du hareng transmise dans la famille Arseneau de génération en génération. Benoît Arseneau, plus connu sous le nom de Ben à Ben, en est le sympathique propriétaire, fier et coloré ambassadeur. Le site héberge d’ailleurs l’Économusée de la Boucanerie.

×

Terre des Bisons

-

Rawdon

La Terre des Bisons a vu le jour en 1992, quand Josée Toupin et son mari Alain Demontigny ont acheté un lopin dans Lanaudière. Leur élevage comprend une centaine de bêtes qu’il est possible de contempler lors de visites. Le site propose également un centre d’interprétation et une boutique permettant de rapporter chez soi pâtés et viande de bison.

Prix hommage

Jean-Paul Grappe

M. Grappe a dédié toute sa vie à la gastronomie québécoise. Originaire de Dijon, il arrive au Québec en 1966, à l’âge de 24 ans, afin de participer à l’organisation du pavillon de la France à l’Expo 67. Ayant un coup de foudre pour Montréal et pour le Québec, il décide de s’installer ici.
Il a tenu un rôle absolument déterminant dans l’évolution de la gastronomie québécoise des 50 dernières années. Tout d’abord, en tant que restaurateur dans plusieurs établissements iconiques de la métropole, dont le Café Martin, La Marée, Le Kir et La Brioche Lyonnaise. Ensuite, de 1985 à 2003, il se tourne vers l’enseignement à l’ITHQ où il donne plusieurs cours, dont celui de cuisine évolutive et ceux de préparation du gibier et des poissons. Ses en- seignements fort appréciés ont marqué plusieurs de ses élèves. Il a d’ailleurs contribué à former plusieurs grands chefs d’ici dont Colombe St-Pierre, Martin Picard, David McMillan, Pasquale Vari, Marie-Sophie Picard, Danny St-Pierre, Marc-André Jetté, Stelio Perombelon, Lesley Chesterman et la liste est encore longue. Fervent promoteur des produits québécois, il a écrit 10 ouvrages sur les richesses de notre territoire, dont le classique Gibier à Poil et à Plume. Reconnu par tous pour sa contribution à l’avancement de la gastronomie au Québec, M. Grappe a été reconnu chevalier de l’ordre national du Québec en 2011.
Les Lauriers sont heureux de souligner l’immense contribution de M. Grappe à l’ensemble de notre industrie en lui décernant le Prix Hommage 2019.
Bravo et merci, cher Monsieur Grappe !

Vous êtes un professionnel de l’industrie?
Joignez la brigade en tout temps ici

Joignez la brigade